MAHUZIER point COM
Un lien indispensable pour réunir tous ses membres éparpillés dans le monde.

Categories

Accueil > Les nouvelles > The Morgus on the road

10 septembre 2019
Grégoire Mahuzier

The Morgus on the road

Morgane Le Tourneau / David

Morgane, donne nous des nouvelles

"Un mois sans toit,

Voilà maintenant un mois que nous sommes sur les routes de l’Amérique du sud à vadrouiller en famille à travers le continent.

Un mois pour prendre nos repères dans cet habitacle microscopique (2m2 pour 4 occidentaux #CHALLENGE normalement constitués ou presque). Nous étions loin d’imaginer que la logistique nous occuperait autant ! passer tout l’intérieur du mode NUIT au mode JOUR, déballer tout le petit déjeuner, remballer le tout, faire la vaisselle, la ranger, trouver des vêtements mettables pour chacun… et hop ! il est souvent déjà 10h sans que l’on ait encore rien fait de notre journée ! le pire étant surtout que 2h plus tard il faut tout recommencer puisqu’il faudra penser au déjeuner. On avait oublié que des enfants ça mangeaient au mois 4 fois par jour, jamais moins ! pfff.

Sans compter que dès 16H voire 17h dernier délai, il faut de se mettre en quête du bivouac de la soirée. Adeptes du wild le plus possible, quelques Apps nous aident sur des recommandations avec des feedbacks disponibles sur l’environnement. Mais parfois il n’y a pas, à nous d’improviser. D’autant que pour vous donner une idée de l’échelle du Glamour, le best of pour beaucoup réside dans le parking de la station service. Hyper pratique ! il y a tout sur place : petit restaurant type Routiers, toilettes, et souvent même des douches. Merci mais non merci 😊donc à faire les difficiles c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés au cœur d’une favela de Porto Alegre (1,8Millions d’habitants- un village quoi !) Rebroussant chemin de fait puisque la route se poursuivait dans une décharge à ciel ouvert. Pour une fois on a lâché notre Guru (GPS) ne nous fiant qu’à notre instinct. Pour le coup on a bien fait, ville désignée la plus violente du pays, devant Rio de Janeiro, on allait donc limiter la prise de risque pour cette fois 😊

Sinon globalement on trouve bonheur x 10 000 en s’enfonçant un peu dans la campagne, ou sur les plages. Après on apprend à jongler entre le sens du vent ( pour ne pas transformer notre habitacle en dune de sable 😊) et les chiens errants, qui peuvent être vraiment envahissants et peu rassurants en meute. Parfois il est nécessaire de sécuriser les troupes !

Les troupes parlons-en ! globalement les enfants sont comme des poissons dans l’eau à s’improviser de parfaits petits robinsons. Coup de chance pour eux (et pour nous de fait), quoi de plus international que le foot ? qui plus est au Brésil ? dès l’approche de cages de buts, il y a toujours 2 p’tits gars avec un ballon prêts à en découdre. Les enfants nous valent surtout quelques joies très pures ( toute notre vie on se souviendra de l’excitation à l’occasion de la découverte des dauphins, des baleines, des pingouins, des toucans…). D’autres beaucoup plus terre à terre lors d’envies pressantes improbables#Trainspotting style 😊

Ce lundi nous entamons notre dernière semaine au Brésil sous la bannière Ordem e Progresso, où l’on a appris à nos dépends que ce pays n’était pas que chaleur et bikini 😉 mais était d’une richesse incroyable et de merveilleuses rencontres avec des liens noués pour toujours ( Gisele Treptow familia Apes Falcão Perera...)
Ce mois passé fut le premier mois sans toi, père et grand-père de mes enfants. Je réalise combien ton départ me fait prendre conscience de l’importance de la transmission. Aujourd’hui tu es partout autour de nous, dans nos pensées à chaque instant. Même si la nuit reste encore trop le lieu des terreurs nocturnes, le jour on le passe avec toi. On te montre les paysages splendides que l’on découvre. Tu dois être fier des ressources dont on est capable pour aller ré inventer notre nouveau quotidien.

A la fin de la semaine on s’orientera vers les chutes d’Iguaçu, à la frontière du Brésil, de l’Argentine et du Paraguay. Tu verras, il paraît que c’est splendide."

A suivre sur la carte du monde avec "polarsteps"

Voir en ligne : Facebook : The Morgus on the road

info portfolio