MAHUZIER point COM
Un lien indispensable pour réunir tous ses membres éparpillés dans le monde.

Categories

Accueil > Les nouvelles > Vol au-dessus d’un nid de vieux coucous

16 novembre 2009
Grégoire Mahuzier

Vol au-dessus d’un nid de vieux coucous

Publié le 30/08/2001 | LaDepeche.fr

AUDE : Meeting aérien à Narbonne le week-end prochain

Le vice-président de l’aéro-club de Narbonne, Philippe Mahuzier, n’en revient presque pas.

De la petite manifestation presque confidentielle organisée en 1993, la fête aérienne de l’aéro-club de Narbonne est devenue une des plus importantes du pays.

Philippe Mahuzier en est content, mais a toujours de l’ambition.

Finies les simples journées portes ouvertes permettant d’apprécier quelques appareils classiques. Sous la houlette de Michel Gauthié les avions se sont peu à peu pressés par dizaines aux portes de l’aéro club route de Vinassan. « On fait de plus en plus de bruit, et on intrigue davantage notre public » confie Philippe Mahuzier.

« On peut encore faire mieux que l’année précédente, on veut passer à la vitesse supérieure. » Le meeting mettra donc en scène des machines surprenantes, ahurissantes et insolites : « des machines que les gens ne voient jamais ».

Parmi les vieilles bécanes présentées, les biplans se taillent la part du lion. Ces vieux coucous attendrissants, tout de bois et de toiles vêtus sont mis à l’honneur avec quelques beaux modèles.

Exemple, le Bücker, un modèle allemand revu et corrigé par des espagnols. Autre machine intéressante : le Stampe. Un avion conçu dans les années 40 « qui vole toujours très bien », nous assure-t-on. Plus amusant, le cricri « à peine plus gros que le pilote », un monoplace très rapide comportant deux moteurs de 2x20 CV. Ce petit poucet de l’aviation française satisfaira les plus curieux.
LA RUEE VERS L’AIR

En définitive, au meeting, il y en aura pour tous les goûts, pour les amateurs de rêveries aériennes comme pour les connaisseurs des engins volants fidèles aux machines rutilantes de la patrouille française.

Les fanas de tous bords sont attendus pour cette édition prometteuse. Le chiffre record de 15.000 personnes atteint l’an dernier sera peut-être battu, qui sait ? Cela dépendra beaucoup des conditions météorologiques de ce week-end.

Le programme en tout cas est alléchant. Samedi, les participants arriveront dès 9 h 30. Les journées de samedi et dimanche seront alors découpées en deux parties. Des matinées entre accueil des officiels et baptêmes de l’air en voltige, planeur ou saut en parachute sont prévues. Les après-midi conjugueront performances des machines aériennes et baptêmes dès 17 h 30.

Une chose est sûre pour cette nouvelle édition, le plaisir sera encore au rendez-vous pour les têtes en l’air.

Léo PAJON.